Le climat

Nous avons un climat continental : été assez chaud et hiver rigoureux. D'ailleurs, le village le plus froid de France, Mouthe, se trouve en Franche-Comté, dans le Doubs.

 La nature

Vous pourrez trouver :

* au nord, les ballons des Vosges (montagnes rondes d'altitude moyenne), le sommet des Vosges, le ballon de Guebwiller culmine à 1424 m. Ils permettent de pratiquer le ski en hiver et des randonnées pédestres et en VTT en été. Il existe d'ailleurs, depuis 1989, le parc naturel régional des ballons des Vosges, créé dans quatre buts : protéger et mettre en valeur les Vosges et ses forêts, conserver la qualité des paysages, soutenir le développement économique et les patrimoines et contribuer au développement culturel. Il s'étale sur les départements des Vosges, de la Haute-Saône, du Territoire de Belfort et du Haut-Rhin. Ce parc est le lieu chaque été (de mai à octobre) de diverses manifestations organisées selon différents thèmes :

- les leçons de nature et de patrimoine, pour découvrir en compagnie d'un guide la faune, la flore, les milieux humides, les sites historiques...
- les fêtes des Ballons des Vosges, de la fête du village à celle de la myrtille ou celle des bûcherons, en passant par celle des plantes médicinales....
- les rencontres à la ferme : dégustation de goûters qui sentent bon les laits, sirops et autres tartines de confiture maison....

Toutes ces activités, avec les musées, les expositions... sont repris dans le livret L'été au Parc , qui accompagne le journal du Parc, Lignes Bleues. Un livret "d'hiver" D'une saison à l'autre est sorti pour la première fois en 2003, avec les fêtes automnales et de Noël. Pour plus de renseignements, visitez le site www.parc-ballons-vosges.fr

* la forêt de résineux et de feuillus, la Franche-Comté est d'ailleurs une des régions les plus boisées de France. On peut s'y promener en VTT, à pied ou même à cheval.

* l'eau sous différentes formes : torrents, cascades, gorges, lacs, sources...pour pêcher, se baigner, faire du canoë-kayak, de la voile, une mini-croisière....

* au sud, le massif du Jura, qui s'étend du département du Jura, du Doubs, de l'Ain en France et au canton du Jura, de Vaud et de Neuchâtel en Suisse. Le sommet du Cret de la Neige culmine à 1723 m. Il existe également dans ce massif, le parc naturel régional du Haut-Jura, crée en 1986.

 L'économie

* le secteur primaire

L'agriculture francomtoise se consacre surtout à l'élevage (bovin). Il existe d'ailleurs la race pie-rouge de l'est qui fournit lait et viande, alors que la race montbéliarde seulement du lait pour la fabriacation de différents fromages. La sylviculture a aussi une assez grande importance, en rapport avec la quantité de bois présent dans notre région.

* le secteur secondaire

L'industrie comtoise se regroupe autour de trois pôles :
Besançon, qui a su conserver certaines activités traditionnelles : l'horlogerie, le textile et la construction mécanique, s'est reconverti dans la haute technologie : mécanique de précision et microéléctronique.
Sochaux-Montbéliard est le fief depuis plus d'un siècle des industries automobiles Peugeot.
A Belfort prédomine depuis 1879 l'usine Alstom de construction mécanique (locomotive et TGV) et électrique (turbine).
En dehors de ces centres, ils existent également diverses activités traditionnelles de lunetterie (à Morez), de fabrique de pipes (à Saint Claude), de jouets en bois (dans le Jura), de verrerie (la verrerie d'art de La Rochère), de boutons (près du Lison), de forge (comme en témoignent le Musée-Forge d'Etueffont et la Taillanderie de Nans-sous-Saint-Anne.)

 La gastronomie

Nombre de spécialités comtoises sont des symboles de notre région, comme en témoigne le Comté. La fabrication du gruyère remonte au Moyen-Âge, c'était un moyen de conserver le lait et de faire des reserves de nourritures.
En 1958 est créé l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) : le Comté ne peut se fabriquer que dans une zone bien déterminée (Jura, Ain et Doubs) et seulement à partir de lait de montbéliarde.
Pour se faire une idée, il faut environ 450 L de lait pour produire une meule de 40 kg de comté. Pour plus de renseignements, visitez le site www.lesroutesducomte.com
Il y a, bien sûr, le vignoble du Jura avec quatre AOC géographiques : l'Etoile, les Côtes du Jura, l'Arbois, Château-Chalon et deux AOC produits pour le Macvin et le Crémant du Jura.
On trouve également plusieurs autres spécialités : * le Mont d'Or (AOC, fabriqué à Champagnole)
* le Morbier (AOC)
* le bleu du Haut-Jura, de Gex (AOC)
* le vacherin
* la cancoillotte
* la saucisse de Morteau (saucisse à base de viande de porc, séchée, puis fumée)
* la saucisse de Montbéliard (saucisse à base de viande de porc, fumée)
* le vin jaune (vin unique en France, il vieillit pendant six ans en fûts de chêne, commercialisé dans une bouteille de 62 cl, dite "clavelin", car c'est ce qu'il reste d'un litre de vin après six ans d'élevage, il peut se garder jusqu'à 50 ans). Tous les ans début février, après presque six ans de vieillissements en fût , a lieu la Percée du Vin Jaune, fête à l'occasion de laquelle on peut goûter la nouvelle cuvée et c'est aussi une opportunité de faire la fête, de découvrir la cuisine francomtoise, les vins jurassiens et leurs producteurs. En 2007, a donc été dévoilé la cuvée 2000.
* le vin de paille (c'est un vin liquoreux obtenu à partir de raisins séchés sur lits de paille, sur claies ou suspendus 2 à 3 mois, puis pressés. Il vieillit pendant trois ans en fûts. Il faut 100 kg de raisins pour produire 18 L de vin, il peut se garder jusqu'à 50 ans)
* le macvin (c'est un vin de liqueur obtenu par assemblage de jus de raisins et de vieux marc du Jura, il vieillit 18 mois en fûts de chêne)
* le kirch et les grillotines
* la charcuterie fumée des fermes à tuyé (cheminée large où sont fumées les viandes)

 Les Routes thématiques

* la Route historique des Monts et Merveilles :
* le château de Filain
* le château de Gy
* le château de Saint-Loup-les-Gray
* l'abbaye de Corneux
* le château de Joux
* le château de Belvoir
* le château de Rigney
* le château de Vaire-le-Grand
* les salines royales d'Arc-et-Senans
* le château de Arlay
* le château de Syam, "la villa néo-palladienne"
* la Route des techniques et cultures comtoises, qui parcourt onze musées du nord au sud,
* la verrerie-cristallerie de Passavant
* l'écomusée de la cerise de Fougerolles
* le musée de la Mine de Ronchamp
* la forge-musée d'Etueffont
* le musée Japy de Beaucourt
* la taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne
* les salines de Salins-les-Bains
* les forges de Syam (site du Ministère de la Culture)
* le musée de la lunetterie de Morez
* le musée de la boissellerie du Bois d'Amont
* le musée du jouet de Moirans-en-Montagne
Pour plus d'informations sur ces musées et d'autres, consultez le site des Musées des techniques et cultures comtoises.
* la Route de Vauban (1633-1707, militaire français, spécialisé dans la construction de fortifications), qui va de Belfort, à Pontarlier, en passant par Besançon et Salins.
* la Route des Villages Fleuris, du Haut-du-Them à Lachapelle, en passant par Rougegoutte (Lauréat national en 1996) et Anjoutey (Prix d'honneur au concours européen de fleurissement)
* la Route de Pasteur dans le Jura (1822-1895, chimiste et biologiste français, connu pour la découverte du vaccin contre la rage et le procédé de la pasteurisation)
* la Route horlogère (franco-suisse), qui va de Besançon à Neuchâtel, en passant par Morteau.
* les Routes du Comté (www.lesroutesducomte.com), promenade dans le massif jurassien, avec la Maison du Comté à Poligny.
* la Route des Lacs, dans le sud de la région, dans le Jura.
* la Route des Sapins, du sud du Doubs au nord du Jura, au coeur des plus belles forêts résineuses de France. Certains sapins mesurent plus de 45 m de hauteur et de 1,2 à 1,3 m de diamètre.
* la Route des Vins du Jura. Une route de 80 km dans les vignobles du Jura, vous pourrez découvrir le vin jaune, le vin de paille, le rubis et les blanc du Jura, le Crémant et le Macvin et visiter le Musée de la Vigne et du Vin d'Arbois.
* la Haute-Saône des retables (dans une église, construction verticale portant un décor peint ou sculpté, placée sur un autel ou en retrait de celui-ci)
Un retable en Haute-Saône
* la Route des Mille Etangs, en Haute-Saône. Un itinéraire de 60 km au sein des Vosges saônoises.
Un paysage du Plateau des Mille Etangs.
* le Circuit Schickhardt (architecte allemand de la Renaissance, surnomé le "Léonard souabe") à Montbéliard. Il a réalisé, entre autre, le temple Saint Martin de Montbéliard, le plus ancien temple protestant de France ou le Logis des Gentilhommes.

Les Curiosités près de chez nous

Dans le Territoire de Belfort, parmi les évenements et lieux intéressants, on peut citer les Eurockéennes de Belfort, concerts qui ont lieu pendant trois jours le premier week end de juillet. Tout en conservant une programmation majoritairement rock et pop - Noir Désir, les Rita Mitsouko, Renaud, The Cure, Nina Hagen, Björk, Eurythmics -, les Eurockéennes se sont adaptées aux nouveaux courants musicaux, notamment la techno - Laurent Garnier, Chemical Brothers -, le raï - Khaled, Cheb Mami, Faudel, l'Orchestre national de Barbès -, le rap - NTM, IAM, Massilia Sound System, Public Enemy - et autres styles alternatifs, jusqu'à introduire dernièrement « un Point final électronique » pour clôturer les deux dernières soirées.
Les trois scènes du festival ont également accueilli des vedettes internationales comme James Brown et son saxophoniste Maceo Parker, Elvis Costello, Lou Reed, Iggy Pop, ZZ Top, Jimmy Page et Robert Plant (respectivement guitariste et chanteur de Led Zeppelin).*
Pour plus d'informations, consultez le site des "Eurocks" : www.eurockeennes.fr
Pour avoir des informations sur tous les artistes qui sont déjà venus à Belfort, consultez le dossier réalisé par le Conseil Géneral du Territoire de Belfort en l'honneur du quinzième anniversaire des Eurocks en 2003. 
Juste à côté du château de Belfort, qui renferme le musée d'art et d'histoire de Belfort, on peut apercevoir un Lion blessé adossé à la falaise, long de 22 m et haut de 11 m...C'est une sculpture de Gustave Auguste Bartholdi (1834-1904, architecte et sculpteur français, qui a également fait la Statue de la Liberté) réalisée en l'honneur des belfortains qui ont résisté pendant 103 jours au siège des allemands durant la guerre de 1870-71. Elle a été inaugurée en 1880 et il en existe une réplique en cuivre à Paris. On peut également voir les vestiges des fortifications de Vauban dans la vieille ville et aux alentours, comme par exemple la Tour 41 (transformé en salle d'exposition), la Tour 27, la Tour 46, la Tour de la Miotte, la Porte de Brisach, les forts des Perches, de la Justice. Belfort organise tous les ans, la Foire aux Livres, avec des expositions, des séances de dédicace et la vente de milliers d'ouvrages de toutes sortes (romans policiers, sentimentaux, livres éducatifs, scolaires, d'arts....) à des prix très intéressants... Pour plus de renseignements sur les évènements culturels de la ville de Belfort, consulter le site de la mairie.

 Le Lion de Belfort

 Dans le Doubs : Sochaux, est non seulement le siège des Industries Peugeot, mais aussi celui du Musée de l'aventure Peugeot, qui retrace toute l'histoire de l'automobile. Pour les fans de foot, Sochaux rime avec FCSM (Football Club de Sochaux Montbéliard) et avec le stade Bonal, qui accueille régulièrement de grandes équipes. Pour connaître le calendrier des matches, consultez le site Internet de Sochaux.

Montbéliard possède un château, qui renferme le musée du château des Ducs de Wurtemberg (musée d'histoire, archéologie et expositions permanentes). Tous les ans durant les quatre semaines, qui précèdent Noël, a lieu le Marché de Noël de Montbéliard avec ses magnifiques Illuminations réparties dans le centre ville. Le Marché se situe majoritairement sur la place Saint Martin (autour du temple). Si vous vous promenez dans la ville, près des halles, vous verrez une espèce de table en pierre : c'est la pierre à poissons datant du XVe siècle. Les marchands y écaillaient leurs poissons avant de les vendre. Située au centre de la place du marché, elle fut, au moment de la Réforme, le lieu où les prédicateurs venaient présenter la nouvelle religion et autour duquel se déroulaient les débats sur ce sujet.

Non loin de Montbéliard, vous pourrez voir la ville d'Audincourt, dont le Sacré Coeur a été décoré par Jean Bazaine (peintre français, 1904-2001) et Fernand Léger (peintre français, 1881-1955). Elle accueille également tous les ans, mi-octobre, la Fête de la Bande Dessinée, en 2007, aura lieu la 25° édition.

Si vous vous enfoncez un peu plus en Haute-Saône, vous trouverez Mélisey, qui est le début de la route des Mille Etangs, un itinéraire de 60 km au coeur des Vosges saônoises. Le plateau des Mille Etangs est aussi appelé la Petite Finlande, parce qu'il ressemble aux paysages scandinaves. Pour plus d'information, consultez le site www.les-mille-etangs.com

Un peu plus loin que Mélisey, à environ une trentaine de kilomètres de Champagney, vous trouverez le Musée de la Montagne au Haut du Them. Il evoque la vie traditionnelle des habitants des Vosges Saônoises : les métiers de la forêt, l'école...

Pour les flambeurs, il y a, à une trentaine de kilomètres de Champagney, la ville thermale de Luxeuil-les-Bains, où vous trouverez un Casino.

Il y a également un certain nombre de châteaux, qui figurent dans la Route Historique des Monts et Merveilles... Cette liste ne comprend pas le château de Champlitte, Musée Départemental des arts et techniques, véritable témoignage des changements techniques qui se sont opérés entre la fin du 19° et le début du 20° siècle et les conséquences sur l'artisanat et la vie quotidienne.

Parmi les "enfants" de la Franche-Comté, on peut citer :

* Victor Hugo, 1802-1885, écrivain (Besançon)
* Gustave Courbet, 1819-1877, peintre, lithographe et dessinateur (Ornans)
* Charles Fourier, 1772-1832, philosophe et économiste (Besançon)
* Louis, 1864-1948, et Auguste, 1862-1954, Lumière, les "Frères Lumières", techniciens et cinéastes, inventeurs du cinématographe (Besançon)
* Georges Cuvier, 1769-1832, paléonthologue et zoologiste (Montbéliard)
* Louis Pergaud, 1882-1915, instituteur, puis écrivain (Belmont)
* Louis Pasteur, 1822-1895, chimiste et biologiste (Dole)
* Claude Joseph Rouget-de-Lisle, 1760-1836, officier et auteur de la Marseillaise (Lons-le-Saunier)
* Pierre Joseph Proudhon, 1809-1865, écrivain et théoricien politique (Besançon)
* Charles Nodier, 1780-1844, écrivain (Besançon)
* Tristan Bernard, 1866-1947, auteur dramatique et romancier (Besançon)
* Auguste Castan, 1833-1892, archiviste et archéologue (Besançon)
* Adrien Cournot, 1801-1877, précurseur de l'économie mathématique (Gray)
* Félix Gaffiot, 1870-1937, latiniste et rédacteur du dictionnaire latin-français qui porte son nom
* Frédéric Japy, 1749-1802, fondateur de la grande firme industrielle de Beaucourt : pendules, machines-outils, moteurs, quincaillerie...

 La plupart des renseignements cités ici, sont tirés des diverses brochures éditées par :

Comité Regional du Tourisme de Franche-Comté (CRT)
25025 BESANCON cedex
Tél : 03.81.25.08.08
www.franche-comte.org

La chapelle de Ronchamp

www.chapellederonchamp.fr

La maison de la négritude

http://www.maisondelanegritude.org

Le musée de la mine

www.musees-des-techniques.org

Vous pouvez utiliser également le Pass'partout pour visiter la Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp, la Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme à Champagney, le Musée de la Mine Marcel Maulini à Ronchamp :

Pass'partout, c'est trois sites pour 10€.

Pass'partout Junior, c'est 3 sites pour 4,50€.

En vente sur les 3 sites.

La course des trois ballons

Tous les ans, lors du second week end de juin, Champagney est en ébullition car le village accueille le départ de la course des Trois Ballons, une course cycliste qui parcourt les trois ballons proches de chez nous : le Ballon de Servance, le Ballon d'Alsace et le Grand Ballon... Cette course longue de 205 km rassemble 1500 coureurs en moyenne...

La pêche à Champagney

L'équitation...

www.ecurieduban-70.com

La baignade

Les Ballastières sont situés à 1,8 km des chambres d'hôte "Le Clos Fleuri".

Joomla templates by a4joomla